L'ostéopathie pour les personnes âgées : l'arthrose n'est pas une fatalité !

 

 

Les personnes âgées sont une partie non négligeable des patients qui consultent pour tenter de soulager leurs douleurs. Cette partie de la patientèle a tendance à consulter de nombreux thérapeutes , et on retrouve très souvent des histoires d’arthroses, de prothèses, infiltrations et autres opérations. On peut donc remarquer que souvent ceux-ci ont des corps qui ont subis beaucoup d’antécédents et que la présence de douleurs n’est pas étonnante.

 

 

La Charente-Maritime et particulièrement la côte Royannaise est une région où habitent beaucoup de retraités, et j’entends souvent des phrases avec lesquelles je ne suis pas d’accord. « A un certain âge, les changements ne sont plus possibles », «  j’ai mal depuis plusieurs années donc maintenant c’est trop tard pour que cela diminue », « j’ai de l’arthrose partout donc hormis l’opération cela ne pourra pas s’améliorer ».

 

 

On a tendance à penser que parce que la personne est âgée, alors il ne pourra plus y avoir d’améliorations. C’est ici qu’interviennent les médicaments antidouleur et anti-inflammatoires, en une quantité non négligeable. Cette vision de la santé n’est pas celle de l’ostéopathie.

 

En effet, l’ostéopathe considère qu’à tout âge, une amélioration est possible. Cette vision de la santé repose sur le principe de globalité. En ayant conscience de son environnement, des antécédents et des habitudes de vie, l’ostéopathe va avoir la meilleure représentation du patient qui vient consulter et pouvoir lui proposer le meilleur traitement possible.

 

 

Au fil du temps, le corps subit des contraintes extérieures (comme des chutes ou des opérations diverses) et subit également des contraintes « intérieures » liées à la diminution naturelle des fonctions de l'organisme. La personne âgée est donc celle qui a le plus de vécu et qui donc a possiblement le plus de tensions et zones en perte de mobilité. Les consultations en ostéopathie vont valoriser le « mieux vieillir » et permettre de diminuer les douleurs, améliorer l’équilibre et la posture, et enlever des mauvaises adaptations de votre corps.  

 

 

Prenons l’exemple classique d’une opération de prothèse de hanche. Avant l’opération, votre corps s’était habitué à une certaine position de hanche et avait déjà installé des compensations pour éviter que l’appui soit trop important sur la hanche lésée. Ces compensations s’installent habituellement en plusieurs années et il n’est pas rare de voir les patients pencher du côté opposé à la hanche pathologique. Une fois l’opération effectuée, le corps doit s’habituer à une toute nouvelle position en quelques jours seulement pour permettre la marche, et cela au détriment de l’ancienne position qu’il avait mise des années à adapter ! L’ostéopathie va donc ici être une aide de taille afin de rééquilibrer votre posture et vos appuis, et accompagner votre corps dans sa nouvelle conformité.

 

 

Bien évidemment, l’ancienneté des symptômes va rentrer en jeu, et une douleur présente depuis plusieurs années n’aura pas entrainé les mêmes compensations qu’une douleur apparue récemment. C’est pourquoi le suivi ostéopathique va être important. Plusieurs séances sont parfois nécessaires afin de ressentir une meilleure position, de meilleurs appuis au sol, une posture plus stable, une douleur diminuée etc …

 

 

C’est ici que se trouve le plus grand intérêt de l’ostéopathie pour les personnes âgées. L’ostéopathe ne pas essayer de soulager uniquement votre douleur en travaillant la zone car il y a de tels vécus chez ces patients que cette douleur aurait tendance à revenir très vite. C’est en traitant l’ensemble et en rééquilibrant tout le corps, que le bien-être va pouvoir s’installer durablement. Et cette amélioration peut se faire qu’il y ait de l’arthrose ou pas !! Souvent les douleurs liées à l’arthrose font suite à une mauvaise position du corps qui essaye de ne pas sur-solliciter l’articulation. Bien évidemment l’ostéopathie ne peut enlever votre arthrose, mais ce travail très global peut faire en sorte que vous la sentiez moins et que vous puissiez bouger sans trop de limitations.

 

Il faut donc retenir qu’il n’y a pas d’âge pour aller mieux, et qu’une amélioration de qualité de vie est toujours possible même sans médicaments !

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0